ECHOGRAPHIE-ECHOSCOPIE

Quel potentiel dans ma pratique de rééducateur ?

De nombreux physiothérapeutes mobilisent l’échographie musculosquelettique à travers le monde dans des contextes musculo-squelettiques variés.
Cette pratique reste récente en France et diffère de l’acte médical de diagnostic radiologique. Intégrer l’imagerie échographique dans une pratique de soins permet d’effectuer des mesures valides d’évaluation du traitement proposé dans une démarche de bilan diagnostic-kinésithérapique. L’outil est également utilisé comme un moyen de biofeedback, afin d’augmenter l’adhérence et la compréhension des exercices réalisés.

Cette formation vise à sensibiliser les cliniciens à l’échographie musculo-squelettique et à son impact sur la pratique.

Durée

2 jours (15h)

Dates

16 et 17 mars 2023

Lieu

Nantes (IFM3R)

Tarif

540€
+ 18€/déjeuner

Objectifs

  • Sensibiliser aux fondamentaux de l’échographie en rééducation
  • S’initier à l’utilisation de l’outil : production de l’image, aspect des différents tissus, choix et manipulation de la sonde échographique…
  • Raisonner autour de l’outil : quand, comment, pourquoi l’utiliser/ne pas l’utiliser
  • Communiquer avec le patient et l’équipe pluridisciplinaire à propos de l’échographie en rééducation
PUBLIC & PRÉ-REQUIS

Masseurs-kinésithérapeutes, Médecins, Pédicures-podologues

Pré-requis : Aucun

PROGRAMME
  • L‘échographie musculosquelettique : Fondamentaux
    – Bases physiques de la production de l’image
    – Principaux modes d’imagerie utiles au rééducateur
    – Reconnaître l’aspect échographique des principaux tissus musculo-squelettiques « sains » : tendon, muscle, nerfs, vaisseaux
    – Se former : comment ?

 

  • L‘EMSQ dans ma pratique de rééduction
    – Comprendre le concept de l’échographie pour la rééducation
    – Paysage de l’utilisation de l’échographie en rééducation
    – Aspects légaux et terminologie : « échoscopie » ? « échographie » ?
    – Amener l’imagerie (ou pas !) dans une pratique de rééducation ?

 

  • L‘EMSQ et contrôle moteur
    – Contrôle moteur lombo-pelvien
    – Pathologies dégénératives de la hanche

 

  • L‘EMSQ et pathologies du sportif
    – L’imagerie du tendon : justifiée ? utile ?
    – MSQ et contraintes tendineuses (exemple du tendon calcanéen)
    – Abord des lésions myo-aponévrotiques, à travers l’exemple du tennis Leg

 

  • L‘EMSQ et abord respiratoire musculosquelettique

  • Autres perspectives et conclusion
FINANCEMENT

En attente des critères de prise en charge 2023

MODALITÉS PÉDAGOGIQUES ET D'ÉVALUATIONS

Théorie illustrée d’un support PPT alternée avec de la pratique (environ 50% de la formation).
Des situations cliniques simples seront étudiées et illustrées.
Des échanges/débats permettront de discuter des avantages et inconvénients de la pratique.

Evaluation des connaissances avant et après la formation.

 

Les Intervenants

Guillaume LE SANT

Guillaume LE SANT

Masseur-kinésithérapeute, Ph-D

Enseignant chercheur – IFM3R Nantes / Laboratoire « Motricité, Interactions, Performance »